10 étapes à suivre avant de se lancer dans la rénovation de sa cuisine

10 étapes à suivre avant de se lancer dans la rénovation de sa cuisine

Le secret d’une cuisine réussie ? Un projet bien pensé et des coûts habilement répartis. Explications

La cuisine est sans conteste l’une des pièces centrales du foyer et doit s’adapter au rythme de vie et aux besoins quotidiens de chacun de ses habitants. Elle doit notamment être en mesure de conjuguer une rapidité d’exécution (utilisation accrue du micro-ondes par les plus jeunes) avec les exigences et le souhait d’expression des parents (arrivée dans les foyers d’éléments d’électroménager autrefois réservés aux professionnels). Mais l’augmentation du coût du logement contraint souvent les ménages à multiplier les concessions. Ainsi, alors même que la cuisine décroche l’un des budgets les plus importants alloués à la maison lors de sa rénovation, elle s’inscrit dans des espaces de plus en plus petits.

Une cuisine se rénovant en moyenne tous les 23 ans, mieux vaut ne pas se tromper lors du choix de son aménagement et de son équipement ! Pour vous aider, voici 10 étapes à suivre avant vous lancer dans les travaux.

1. Déterminez votre budget
Le coût d’une cuisine varie en fonction de sa taille, de sa finition et de son équipement en électroménager. Pour une cuisine d’entrée de gamme, comptez entre 1 000 € et 5 000 € de budget selon sa taille. Une cuisine moyen de gamme varie entre 5 000 € à 10 000 €. Pour une cuisine sur mesure avec des matériaux de qualité, il vous faudra débourser plus de 10 000 €.
2. Définissez vos besoins actuels et anticipez vos besoins futurs
Une famille n’a pas les mêmes attentes qu’un célibataire. La majorité des familles préfèrent s’orienter vers des cuisines séparées ou semi-ouvertes plutôt que des cuisines américaines qui plairont davantage aux célibataires ou aux jeunes couples sans enfant.
3. Délimitez un espace
Avant d’aller voir le cuisiniste, il est important de délimiter l’espace dans lequel votre cuisine va s’inscrire. Cet espace est conditionné par la proximité des évacuations et des arrivées d’eau. Pensez à choisir un emplacement aussi régulier que possible car l’inverse vous obligera à commander du sur-mesure et augmentera la facture.
4. Réfléchissez à la praticité de votre cuisine
Il est important de bien choisir la disposition de chaque meuble. Le lave-vaisselle près de l’évier, le four de préférence à mi-hauteur, des rangements à proximité des plaques de cuisson pour les casseroles etc. La praticité de la cuisine sera réelle si l’emplacement des meubles répond à vos habitudes quotidiennes.
5. Pensez aux solutions d’aménagement
De nombreuses solutions de rangement innovantes permettent de réaliser de vrais gains de place. Afin de contourner la difficulté d’accès à vos ustensiles rangés dans un meuble d’angle, pensez à installer des « magic-corners » ou encore des carrousels. Ils vous permettront d’avoir accès plus aisément à vos éléments.
6. Définissez la finition de vos meubles
Les cuisinistes ont développé une multitude de revêtements. Polymères ou mélaminés, ces habillages se distinguent par leur facilité d’entretien mais ils sont sensibles à la chaleur. Les portes laquées, elles, sont plus sensibles aux rayures tandis que le bois massif, matériau noble et résistant, nécessite un léger entretien. De nouveaux revêtements tels que le granit, le Corian ou le grès cérame font également leur apparition sur les façades haut de gamme.
7. Optez pour un plan de travail et une crédence
Là encore, une multitude de choix s’offrent à vous. Des matériaux comme le granit ou le grès cérame résistent à toutes les épreuves. Le Corian, le quartz, le bois, le stratifié ou l’Inox sont plus sensibles à la chaleur et/ou aux rayures. Pour la crédence, il est important d’opter pour une surface lessivable au niveau des plaques de cuisson afin de nettoyer facilement les projections de graisse.
9. Établissez la liste de vos besoins en électroménager
L’ouverture des cuisines sur les séjours a poussé les constructeurs à travailler sur l’esthétique des produits. L’électroménager encastrable, plus onéreux que celui en pose libre, s’intègre et s’efface totalement dans la cuisine, ce qui permet aussi de gagner de l’espace sur le plan de travail.
10. Demandez un plan en 3D
La 3D permet de matérialiser la cuisine dans l’espace et de se rendre compte du rendu final de ce que vous avez choisi. S’aider de la 3D pour se projeter, c’est éviter des déceptions à l’arrivée et des incompréhensions avec le cuisiniste.